Андрей Шишкин, Женевьева Пирон. ной Библиотеки у одного chef dinstitution и officier dAcademie, под руководством которого я в течение почти года ежедневно упраж нялся в французской стилистике»3.


Чтобы посмотреть этот PDF файл с форматированием и разметкой, скачайте файл и откройте на своем компьютере.
, , , . . . , , , , . : 1891 ., , , ... 165 me fran chef d'institution officier d'Acad mie, , 1891 . . , . , (1903). . , . , , , , , . , , , , ; . , . . : , , (I, 626), , : , , . ( , ) , , : , . , 1885 . , , . , 1805 . ( 1871 . , ), , . 166 , : ( ) , , , ! , , (I, . 627) , Fraternit , , ; Qui pro quo (I, . 858) /8)&2$:1C�+= :/1= 0"0 /&E"' F$66)&%3 (I, & .628), / ;"02C(+%$239 (I, . 628) : ( ) ( , , (Qui pro quo) : / . , . : , , , , . � , , , , . , . , , , . , / , , : , . (1831) (1918) , , ; 167 me fran les gloires de la France ( , . : , , , , , . , ( . , , Jura mortuorum, Jura vivorum, Caveant consules). : , , , , , , , , , Gallus , . , (I, . 632) , , , . gallus , , (I, . 628) 168 , . , gallus , . (IV, 255262). , fin du si cle , , . , . � , , ; , 1891 . , (1916) . . , , , , , , , . ( , 19151919). , . 1914 ., . , 2 1914 . , 11 , . . . , . , . . , . , . . . ( 14 ) )%0.%3 8$./@ 6),$. #1.6"2" ;" 1915 7 . &%+=)%/).$6+$, I'( . J/"9 169 me fran ( 18 1914) . . , ? , ? , , , , , , . . , . , &,+.), A."6F1;&0)@ 6"10+ + 0123%1. ,"2) /'/2$6 , 6$,6)7+$ . . . , . , , . , . 17 1917 . 1918 . 170 , ( ), , . ( . . "8.$2' 1918 7 . 42$:1$% 8)2"7"%3 , (%) 6" %$,"= )5�$7) .";7)/)." 6" , . 1917 . . , , e chez V.I. Ivanov: d sif, cheveux boucl s sur la nuque, tout ras , veston d'int rieur noir. Un change d'id es sur la guerre, l'avenir de la civilisation, la r lution, l'Eglise. D lices vraiment russes. Les dames se taisaient. Il n'y a pas eu de paroles contre le peuple russe. Ivanov estime que le mal vient rement du capitalisme: les bolcheviks cherchent le bien. Mais le p des Russes est de ne reconna tre que l'ordre de la gr suites n'ont ils pas une secr te propension vers l'Allemagne, parce que, au contraire des alli s, divis s, elle repr sente l'ordre, la hi rarchie? Je r soutenu par l'autre crivain, que l'ordre sans l'esprit, l'ordre mat riel n'a pas de valeur. Un peu apr s, Ivanov a avou qu'il avait parl par raison, mais que son c & eur penchait pour l'exc s de la gr ce, qu'il a pratiqu Il s'int resse au mouvement religieux en France, s'enquiert de ses carac res, si on croit la fin du monde, l'Apocalypse. Il cite alors une parole de Berdiaev: le Fran ais est n cessairement dogmatique ou sceptique, l'Allemand mystique ou critique, le Russe apocalyptique ou nihiliste, parce que les premiers sont dans le domaine du transcendant, les seconds dans celui de l'immanent, les Russes dans les deux: Dosto evski est apocalyp tique, Tolsto Le cavalier d'airain sonne bien comme cela, mais il a aussi des accents apocalyptiques. Il se f licite alors d' tre avec Pouchkine, car autrement il t d s'accuser de n' tre plus russe, d' tre trop occidentalis 171 me fran cite du latin; il a chez lui des bas reliefs antiques; je vois dans son salon des reproductions encadr es de monuments grecs. cemment, Ivanov a caus avec un vieux croyant, Kirillov, savant auteur d'un livre sur La vieille foi propos des nements actuels. Pour nous, a d l'autre, le monde est fini, nous vivons en dehors du temps, ce qui se passe est presque inexistant. Depuis quand? Depuis conception grandiose. Les vieux religieuse qu'elle n'en a l'air; la Russie aussi. Je dis seulement que la France est anticl ricale. � . : , , , , . , . , , . . . : . , , , , ? , , . . , , , a , , , . : , , , , : [email protected] , . : . ? , . : : . , , . , , 172 , , . J:[email protected]&%/+%$236) , )6 8$.$=):+% 6" 2"%63 , / $7) :),$ "6%+(6$ 5".$9 , &):6+, +; &%".))5.':F$/ , !+.+22)/, , "/%).), 1($6)@ 06+7+ . , , , . 0)7) ,),$6%" ? C 1667 7):" . L):" /$2+0)@ 0"%"&%.)A . -) J/"6)9 , , . , , , . , . �) , , , , ( , , ), ( ), , , . , /&/)$ /.$,' / 8.+/$:$66= 6",+ /E$ 8.)+;/$:$6+'= 8)H%" , 1920 . . , : , . , , : . 25 . 1935 . , , . , 1933 . . . 1930 1934 . . , , . Le 173 me fran ais est devenu, si l'on peut dire, une langue maternelle post factum , , ), . . J' tais tr s rilkien poque; J' rien en fran ais ( ; , . . , , ( 28 1932 . , Also sprach Er, , , 12 1933 . 1937 . Also rief Er. (Fr res), . . 22 1933 . , ; , A).,+.1$%&' / 8+&"%$2' ; 6) / J%"2++ 8+&"%$2$, )6 6$ &:$2"$%&' J%"2++ 6$% :2' 6$7) 8$.&8$0%+/ , + )6" 6$ &))%/$%&%/1$% %.$5)/"6+9 . : , '%3&' , / 6"E Collegio + (%) $�$ /"#6$$ $7) &$&%." &%"6)/+%&' . : ( , ) agr , . , . , , . , , 174 , . , , : , , , 10 1933 . . , pour un intellectuel ; , . , 1000 ? . , . Fribourg ( ). , , � ( , , ) . ( . , , 3 1934 , ( ) , , , la douce France, fille a de L'Eglise , , , , , . . ! : , ; , , 175 me fran . , , , . . 1916 . ( ) : ! . , , , . . ( . , 1930 III, . 426, 429; . 1944 III, . 591). . . , . , . 1930 . , . , . . 10 1939 . La rencontre de Dimitri m'a cieuse, une sorte de charisme, d'une signification trop merveilleuse ... J' tudiais, en Saint Thomas d'Aquin, la grandiose doctrine de la m moire, avec comme toile Gerschenson lues il y a quatre ans. quel point j'avais de vous. 176 , , . , , . , , * * * 1940 . , . 1940 . . tre fran ais, cela se m rite ( ) (indignes d' tre des n ), , , . . , . . (M , , : , ). , 22 1940 . . . , , . . , , . . 2 1941 . . , instruction publique , . � . , , . � , 177 me fran 178 (18931983). . , . 23 1938 , , , . . , . , ( 1895 . , ). . 27 1941 . , , , . . , , , , . , , ment fran ais a jou un r le essentiel dans mon ducation, comme dans celle de la m re de mon fils, morte en 1920 quand il avait huit ans; elle avait fait son baccalaur ve. Mes rent plusieurs fois en France, o je fis de longs s jours (en 189192, d s 1895 jusqu' 1900, en 1909, en 1912). Mon & euvre d' (Voir la dessus par ex. la notice de Pascal dans le Larousse des familles Chuzeville, anthologie des po tes russes, p. 220 ss. ) t moigne des liens intimes qui me rattachent la France. Je cite particuli rement les dition de luxe, Paris, eaux fortes de Mme Krouglikoff, mes traductions de po sie de Baudelaire (dans le grand recueil de mes po Bovary. Sans me m ler tant soit peu de politique, je n'y cache gu re mon me fran aise. A la veille de la R slaviste, r sidant actuellement Lyon, me comptait parmi les amis de la France qui se groupaient autour de lui tersbourg. En 1930, feu Charles du Bos, mon ami, a publi dans Vigile avec la Correspondance d'un coin Charles du Bos crite par moi en fran ais, sur ma con ception de la r volution russe comme mouvement essentiellement religieux 179 me fran l'Eglise catholique. La Correspondance face de M.Gabriel Marcel parurent en 1931 dans la s rie des ditions Corr a. Une Charles du Bos fut publi e par la revue Corona (193435 fasc. VI). , , 1920 ., ; . , : / 1895 :) 1900, / 1909, / 1912 77 . R)$ %/).($&%/) 8+&"%$2' ( &, . 6+#$ ., ) , &N."[email protected] . /,)[email protected] 8$./)@ 06+7$ &%+=)%/)[email protected] , &)6$% -".+# /) /%).)@ 06+9 7$ , ( Cor ardens, 2 .) . , , , . . , , 6$ , . 1930 . , . , . 1931 . . (19341935, . VI)). , , . . , . , : 16801715. 28 1942 . . il sim 180 , bolismo nei suoi rapporti fra la Francia e la Russia con, eventualmente, uno studio della Germania quale mediatrice ( , ); . . . 10 1943 . . , . , 1945 . . , . , . , . , . . . . , , . , . , 1930 . . . : 35 (19291937) , /)52"&%+ 71,"6+%".6)7) ;6"6+' . *': 0)6F$8%1"236= &%"%[email protected] 8) +&9 ( , , ) , 181 me fran . . , . 1935 . 14 , 13 . 7 1936 . Sie werden freilich in den meisten dieser B cher nur Anekdotisches und Pragmatisches finden. Die beste historische Darstellung gibt Raymond. Sie werden aber, wie ich annehme, den sogenannten Symbolismus der 80er & 90er. � Jahre nur kurz streifen. Ihr eigentliches Thema ist ja doch der ewige Symbolismus, f und seine Zeitgenossen. Dieser Symbolismus des sp ten 19. Jahrhunderts ist ja nur ein unzureichender Versuch, das geistige Prinzip der Poesie wiederherzustellen. Villiers de l'Isle Adam scheint mir unter Symbolismus, obwohl er sich der Prosa bedient. Als kosmopolitischer Russe haben Sie den gro en Vorteil, die Dinge aus der vogelschen und d.h. in der wahren Perspektive sehen zu k . . , , 80 90 . � , . XIX &%)2$%+' . , . , , , , , . . ( ., 1909) ., 1915). 1935 . : , . 182 , , , (71 . , ( 289 , , , , 38 ), , , , , . . : , 1839 . (II, . 656, 663). . . : La prego di gradire i miei sentiti ringrazi grande piacere ( , , , 1935 . , , ? , . , , , . 1935 . , , 4%)(0+ ;.$6+' 6$ 1("&%6+0" 2+%$."%1.6)7) 8.)F$&&" , " +&%).+0" , 183 me fran . Lyon, 14 mai 1937 Cher Viatcheslav Ivanov ! votre souvenir en voquant, avec &#xmon0;mon nom: professeur ais de Saint tersbourg, les occasions que j'ai eues de vous conna La premi re, ce fut une soir e, dans l'hiver 19161917, je crois, chez s de venir minuit seulement, ne devant rentrer eux mes chez eux minuit pr cis; quelques instants plus tard, vous arriviez, mes un bon causer ensemble jusqu' e des ma tres de la maison. Le seconde fut la constitution Moscou, au d but de l'ann e 1918, s que nous f , qui eut son si ge dans les locaux des , ., . . J'ai sous les yeux une o parmi les noms de ceux qui devaient faire des expos s sur des questions de philosophie, de science, de litt rature, d'art, je rel ve les noms de D.I. Anoutchine, N.A. Art miev, K.D. Balmont, N.A. Berdiaev, A.N. V lovski, V. Ivanov, A.A. Manou lov, N.K. Koltsiov, P.P. Lazarev, re conf rence devait tre voquer ave vous, le tragique ne manque pas! L'ceuvre, d'ailleurs, n'eut pas de longs destins: sa plus bril lante manifestation fut sans doute la belle r union du ais (K laquelle assist rent plus de 80 per sonnes, dont vous mes tr s probablement (20 V 2 Enfin la troisi me ann e 1918, vous avez . Mon coll me transferr de Pierre s l'assassinat Boutyrki. Il me fit passer un mot (est ce avant ou apr s sa ration, je ne me souviens plus) pour me prier de solliciter en notre tous deux votre lib ration aupr s de Pokrovski, alors H. 184 , � K � �. J'ai fait la d marche ma le r tant reparti pour la France peu de temps apr s, car les conditions, mat la vie, surtout depuis l'assassinat du comte Mirbach, devenaient effroy es seulement que j'ai connu les princi pales p ties de votre existence depuis ces jours sombres de 1918. vos compatriotes, comme dit T.Z re, ma requ s avoir occup , de 1919 ture russes la Facult une participation aussi active que possible les peuples slaves. Mais le compartiment russe est vide: du c russe s en France, non possumus , pour des raisons diverses; du c tique nolumus . Au surplus, ce n'est pas de cela qu'il s'agit. Nous avons ici, 1)Une Soci t? d' tudes anciennes fond e il y a deux ans (la seule, ma connaissance, qui existe en France), o fait esprit de confraternit scientifique, des professeurs de la Facult catholique, des professeurs d' ments secondaires. Elle se r unit tous les mois pour entendre des com munications, suivies de discussions sur des questions d'arch ologie, de philologie, de doctrines, de textes, de technique. 2)Une Soci de Philosophie, de m me composition, plus large me esprit. s nombreuse) 4)Un groupe lyonnais de l'Union catholique des membres de l'en seignement public. Je manque, malheureusement, de comp tence, pour appr cier vos u par le num ro du Convegno qui leur est . De votre uvre po tique je ne connais que votre de traduire, malgr l'interdit de T.Z linski, non sans tre arr parfois dans l'interpr tation s ou philosophique. 185 me fran Mon ambition, mon , serait de vous faire conna nos coll lyonnais sous quelques uns des aspects de votre riche originalit qu'il pourrait vous tre agr votre tour de conna tre notre grande cit re de son pass spirituelle. Cela pourrait se r aliser sous la forme de conf rences que vous donneriez sous les auspices des deux Soci s susmentionn Je sais que les intellectuels russes n'ont pas l'existence facile. Mais nos deux soci reusement octroy quelque conf la mode %"0! ., ], nous devrions renoncer joie de nous instruire en vous coutant. Mais si vous vouliez, ou pouviez, vous contenter d' tre d des d jour, nous vos m rites! Si la cordialit de l'accueil pouvait en constituer une part! Au cas o vous seriez dispos accepter la pr sente proposition, que je vous fais titre officieux, je vous prierais de me faire conna votre r mes coll s la rentr prochaine, ils vous adresseraient une invitation officielle en vous Dans le grand d favorable, je vous prie, cher Viatcheslav Ivanov, d'accepter, avec les meilleurs souvenirs de ma femme, l'assurance de ma profonde sympathie, 17, rue Duhamel, Lyon , 14 1937 , , , , 19161917, , . , . , , 186 , 1918 , , ., . . , , , , , , . , . , . , . . , . 8):($.061%) . ], . , . , . ( ), . , . , . . , , 24/III6/IV 1918 . , , : , , (K ) 20 V / 2 VI, 80 , , , 1918 , . . , ), , , . , , , , , , J2+E3 ($.$; 6$&0)230) 2$% 8)&2$ %$= ($.6= :[email protected] 1918 7 . 1;6"2 )72"/6= 8$.$,$6"= / /"[email protected] #+;6+ , , , . , , . , . 1919 1932 , , 187 me fran , , . : , non possumus , co nolumus . , , 1) , , ), , , . , , , , , , 2) , , 3) ( 4) , , ; Convegno, . , ; . , , , &):6)@ +; 7."[email protected] /"[email protected] 5)7"%)@ + ).+7+6"236)@ 2+(6)&%+ . K19 , , , , , . , , , . ; , , , . 188 , , , , , , ; ( , , , , , , , /,)$, 7215)("@E$, 1/"#$6++ . , 17, ( ) 20092013 : 18881889 . / . // : . ., 1999. . 38. . .: 4 . . II. , 1975. . 19. . . . . 7. ., 2003. . 10. 5 . H tel des invalides. , . , , . . ( . .: 22 . ., 19781985; . 21, ., 1984. . 182. 4/16 . . 23/1415 1897 .: , , : , ( . . ., 2009. . 1. . 557). . // . , 1989. . 77. 189 me fran , . , . . : . // . . 6. ., 2010. . // Europa orientalis, v.XXI:I 2002, p. 2021. , . ! : : 2 . Tartu, 2006. . 2. .327343. .: , , , . � , , , ( . ., 1917. . 6). (19111919) // . XVIIIXX . . 7. ., 2006. . 293322. Je l'ai eue par les (le philosophe en 1918). Je l'interpr comme une approbation des tentatives de paix; je m'en suis plus si s r ( ( 1918). , . . . 31 1955 . . ( : , ( . . . 58). Pascal P. Mon Journal de Russie. Lausanne, 1975. P. 270271. : . , 1990. . 125. Gfeller. Montricher, 1996. P. 85. Ibid. P. 105, 128. . : http://www.v . . 19 1936 . : , , , mentalit ) , , , , , , ; ( . . // . ., 2008. . 320). .: // 53 9 54. 4 . 460630. (18991971) , , 190 , . (18921966) ( , XII .), ( , XIX ., . 24 1936 . ( ) , . . , , , . . , (intelli gence.) , : pas un iota de critures qui jadis furent jeunes, , grav es sur les tabl s de l'e sprit humain, lequel est un, ne passera ( , , ). J'ai tellement saisi de lire chez vous propos de la m un ( , ). , : Car, comme th ologien, ce qui m'attire le toutes les autres moires cr es : la sainte m moire de l'Eglise qui est la source de son unit moire premi re est essentielle ( , : , . ). , , , il est de la nature de l'esprit d' ), , . , , , des centres de transparence, milieux de transition au r el extramental ( , Laguerre B. Les d s de Vichy 19401944, XX cle, revue d'histoire, vol.20, 1988, p. 315. , , 1937 ., . 19401944 . 15 000 , . Rome, le 27 janvier 1941. Eminence, La grande bont de Votre Eminence envers moi, Russicum, m'encourage l'espoir que la hardiesse de mon fils D trius, professeur du lyc e Marceau Chartres, ne sera pas jug solliciter la protection de Votre Eminence aupr s du ministre de l'instruction publique, d sireux, para il, d' tre renseign sur les sentiments que les par 191 me fran 192 , ents de p dagogues d'origine re nourrissent gard de la France, ainsi que sur licate enti sagesse de Votre Eminence, je me borne pour ma part un expos joint) de quelques traits biographiques ayait trait te minist : Litt rature russe in Larousse mensuel , 1936, . 826831570, Gorki in Larousse mensuel , 1936, .569570. Chuzeville Jean. Anthologie des po tes russes. Paris, 1914. . , . . 28 1943 . , : Excusez moi, mon cher ami, de venir troubler le repos de vos vacances, mais Paris, voire la Biblioth que Nationale, ce qui faciliterait votre ma demande. Pourriez vous m'envoyer ici la bibliographie des travaux r sur Winkelmann... Je ne demande pas les menus articles, le points de d tail, mais seule rement sur le r le europ en du personnage. Excusez le lement v tre, Paul Hazard. P.S. Sauriez vous aussi quels sont les travaux r . . 1942 . 13 25 . 19 1943 ., (25 ), 21 1943 23 1943 . 24 1943 . 31 1944 (Legazione di Svizzera in Italia, Interessi Stranieri Francia) 26 1944 Ordre de mission, 17 mars 1945. Ambassade de France pr s le St. Si ge. : M. Jean Ivanov. Qualit : professeur au Lyc e fran Rome ( S.M. il Re d'Italia. Roma: Istituto della Enciclopedia Italiana fondata da Giovanni Treccani, 1936, XXXI, p. 793795. Raymond M. De Baudelaire au Surr alisme. P., 1933. Ivanov V. Dichtung und Briefwechsel aus dem deutchspachigen Nachlass. Her.von M. Wachtel. Mainz, 1995, S. 70. , . 1, . 5, 16. : http://www.v f01.jpg . . 51, 13 1936 ., , . 5, . 19, . 10. ,

Приложенные файлы

  • pdf 14386680
    Размер файла: 290 kB Загрузок: 0

Добавить комментарий